SYDIP

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES RESPONSABLES DES UNITES D’AUTOFINANCEMENT

Sur invitation du responsable administratif et financier du SYDIP, les gestionnaires des unités d’autofinancement se sont réunis en atelier durant deux jours pour une formation qui portait sur le renforcement des capacités de ces gestionnaires. La formation a connu la participation de 16 personnes dont 5 agents du dépôt de vivres, 1 agent de la station Kasinga, 1 agent de la cantine d’intrants de Butembo, 1 agent du centre de collecte et magasin d’intrants de Kitsombiro, un agent de la cantine d’élevage de Kitsombiro, le chargé des unités d’autofinancement, le chargé de marketing, le comptable des unités d’autofinancement, les 2 formateurs et le rapporteur.

D’après ses statuts, à son article 44, le SYDIP s’appuie sur les cotisations de ses membres pour son bon fonctionnement et pour les actions syndicales. Et l’article 45 ajoute que pour renforcer ses capacités financières locales, le SYDIP peut entreprendre des activités rentables dans divers secteurs économiques. Or, à partir des analyses financières, il s’avère que les avoirs propres du SYDIP ne couvrent qu’un petit pourcentage du total des finances qui sont mises en jeu pour l’accompagnement des paysans. Ceci constitue un grand défi à relever. Une des solutions pour affronter ce défi, c’est de former les gestionnaires qui seront capables d’élever le niveau économique des unités d’autofinancement pour permettre au SYDIP de sortir de cette impasse.

Cette formation a porté essentiellement sur la tenue des outils de gestion liée aux services ci-après : l’approvisionnement, la gestion des stocks, la gestion de la clientèle et la gestion de la trésorerie.

Le Secrétaire Général du SYDIP a salué la bravoure des organisateurs de cette formation, l’intérêt particulier que les participants ont accordé à l’atelier et il a souhaité que de telles activités soient tenues régulièrement car ce sera une fierté de voir le SYDIP émerger à partir de ses unités d’autofinancement.

Le Secrétaire Général a démontré que les recettes des unités d’autofinancement permettront au SYDIP d’améliorer sa capacité d’autonomie qui est aujourd’hui très loin en-dessous de la moyenne.

Sé/Sylvestre MALEKANI (SECAD SYDIP)

2 réflexions sur “RENFORCEMENT DES CAPACITES DES RESPONSABLES DES UNITES D’AUTOFINANCEMENT”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *